Navigate / search

Témoignage de Donna McLeod

Head Covering Testimonies

Nom : Donna McLeod

Âge : 45 ans

Vient de : Chesapeake, Virginie

Se voile depuis : mai 2014


Covering Testimony: Donna McLeod

1) Présente-toi à nos lecteurs.

Je suis l’épouse d’un homme merveilleux et la mère de 3 superbes enfants. Je n’ai pas grandi dans la foi, mais environ 7 mois avant mon mariage, le Seigneur m’a sauvée ! Un aperçu rapide de mon parcours : je suis mariée depuis 22 ans, j’ai un diplôme d’infirmière et un master en pédagogie, mais j’ai quitté le monde du travail extérieur pour élever nos enfants. Maintenant je suis mère au foyer à plein-temps et je fais l’école à la maison.

Je dirige deux ministères de danse dans notre église, ce qui pour moi a beaucoup de points communs avec le voile. Pour la danse, il faut travailler dur pour apprendre à louer Dieu avec les mouvements de notre corps sans laisser pour autant notre corps devenir le centre d’attention. Avec le voile c’est pareil, il ne faut pas que l’attention se concentre sur l’aspect extérieur du voile, sur notre style quand on le porte.

J’aime coudre, jardiner et améliorer mes compétences culinaires. Je suis une femme noire pleine de franc-parler, une réformée qui aime travailler dur pour le Seigneur.

2) Quelle église fréquentes-tu ? Parles-nous un peu de ton assemblée.

Je vais à l’église Calvary Revival Church Chesapeake. C’est une église composée majoritairement de noirs, avec un nombre inhabituel de femmes qui font l’école à la maison ! Nous ne faisons pas de différents services en fonction des groupes d’âge, tout le monde assiste ensemble au culte. Notre église est libre de dettes. Nous essayons d’avoir une église qui suive la Parole du Seigneur dans tous les domaines. Nous avons ouvert un orphelinat au Cambodge, nous luttons pour les enfants qu’on empêche de naître (nous prenons soin “des plus petits” d’après Matthieu 25:40), nous avons quelques missions locales et pratiquons le discipulat en famille.

3) Qu’est-ce qui t’a poussée à mettre le voile à l’église ?

Notre pasteur (mon mari) enseigne à travers les Écritures. Il prêchait alors sur la première lettre aux Corinthiens et le chapitre 11 allait venir. Nous avons discuté tous les deux de ce passage et de ce qu’il en a été au cours de l’histoire. Même si je n’ai pas grandi dans l’église, je savais plus ou moins qu’il y avait des femmes qui avaient l’habitude de se couvrir la tête à l’église. Mais je n’avais jamais réfléchis plus loin. J’étais aussi au courant que les hommes ne devaient pas garder leur chapeau dans l’église. Mais encore une fois, j’ignorais pourquoi. Je savais que c’était comme ça et puis c’est tout. Mais après avoir étudié le passage biblique qui en parle et la signification de ce symbole, j’ai compris que le féminisme avait certainement beaucoup à voir avec le fait que cette pratique ai cessé peu à peu dans l’église. Car c’est un rappel visible qu’il y a un Dieu, qu’il y a un ordre, et que ce n’est pas nous qui commandons ! “Oh non, ça ne doit pas continuer !” ai-je pensé, il n’est pas question qu’un mouvement de femmes qui refusent de suivre le Seigneur m’influencent de la sorte ! Rien que pour cette raison, j’ai su qu’il fallait que je me voile. Une fois mon amour-propre mis de côté pour reconnaître que j’avais été dupée par le féminisme, j’ai recentré mon attention sur le Seigneur et ai décidé de mettre le voile parce que c’est Sa volonté.

4) Comment s’est passé le premier dimanche où tu t’es montrée à l’église avec un voile ?

Le 4 mai 2014 j’ai mis le voile pour la première fois au culte. C’était le dimanche où mon mari allait prêcher sur le voile. Je ne voyais pas le besoin d’attendre d’écouter sa prédication avant de passer à l’action, car j’avais déjà de mon côté étudié le passage qui en parle et je savais que c’était ce que je devais faire. Avec le voile je me suis sentie adoucie, plus féminine, c’était surprenant ! Ce qui est drôle, c’est que ce jour là, au lieu d’arriver en avance selon mon habitude, je suis arrivée de justesse pile au moment où le culte commençait (un coup de la Providence, ce n’était pas intentionnel de ma part !). Ce qui m’a épargné d’avoir à en discuter avec les gens avant le culte. Je riais intérieurement en pensant à cela. Après la prédication, c’était clair pour tout le monde que ce que j’avais sur la tête était bien un voile, et non un foulard porté comme un accessoire de style.

5) Nous avons posté la vidéo du sermon sur notre site et c’est devenu viral. Il y a eu plus de 5000 vues en seulement quelques jours et l’article a été partagé des centaines de fois. Les gens semblent avoir apprécié le message. Peux-tu nous donner un aperçu des coulisses ? Que s’est-il passé pendant la préparation de ce sermon ? Et comment étaient les gens dans l’église juste après avoir entendu ce message ? On a pu remarquer dans la vidéo qu’il y a des moments de silence où on entend plus un mot dans l’assemblée.

Cela a pris beaucoup plus de temps que ça n’y parait de préparer ce message. Mon mari a travaillé pendant des mois là-dessus. Il était nerveux et craignait que cette prédication n’apporte la discorde au sein de l’église. Après avoir prêché, on est rentré à la maison, il a relu ses notes et s’est préparé intérieurement à faire face à toute sorte de réactions. Je crois que le silence dans l’assemblée venait du fait que les gens étaient médusés d’entendre ce qu’ils entendaient, pour la plupart c’était la première fois qu’ils recevaient un tel enseignement. Une fois le sermon terminé, il y avait une sorte de stupéfaction générale. Une soeur a dit “Il faut que je rentre à la maison et que j’étudie ça”. Un frère apparemment choqué a lâché “Nous ne savions pas !”

6) Quel conseil donnerais-tu à une femme qui a peur de mettre le voile ?

Regardons la chose simplement : techniquement il ne s’agit que d’un morceau de tissu ! Tu ne dois pas te laisser effrayer par des gens qui ont peur d’un bout de tissu. La démarche n’est pas tellement différente de celle des femmes qui ont décidé de laisser leurs cheveux naturels, ou qui préfèrent porter des jupes plutôt que des pantalons. Les femmes que ça dérange de te voir voilée, sont simplement en lutte avec le Saint Esprit. N’aie pas peur des gens qui désobéissent au Seigneur.

7) Récemment sur notre site, nous avons aussi écrit sur l’argument de Paul concernant la longueur de cheveux (1 Cor 11:13-15). Une des objections que l’on entend pour contredire “ce que la nature enseigne” selon l’argument de Paul, c’est que toutes les femmes ne peuvent pas avoir les cheveux longs, et justement les femmes africaines sont souvent citées en exemple. As-tu quelque chose à nous dire là-dessus ?

En général, même les cheveux des femmes africaines sont plus longs que les cheveux des hommes africains. Je rétorquerai que la texture des cheveux africains n’empêchent pas aux cheveux de pousser, c’est juste qu’ils ont l’air moins longs du fait qu’ils sont frisés. Je connais des soeurs qui ne se lissent pas les cheveux et qui ont malgré tout des cheveux assez longs. Dans tous les cas, les Écritures restent les Écritures, et aucune expérience personnelle ne pourra prendre le pas sur ce que la Parole affirme.

8) Qu’est-ce que tu utilises pour te couvrir la tête ?

J’avais déjà des foulards et des jolis tissus à la maison, j’ai donc juste à ouvrir ma penderie pour trouver ce dont j’ai besoin pour me voiler.

Would you like to share your story of how you came to believe in head covering? Tell us about it here.

Send this to friend