fbpx

Navigate / search

Où faut-il mettre le voile ? À l’église ? Partout ?

Where Is This To Be Practiced?

“…le voile des femmes était compris comme faisant parti du protocole liturgique pour rendre un culte en public.” – John Murray [1898-1975] (Professeur, Séminaire Théologique de Westminster) 1) Head Coverings and Decorum in Worship: Une lettre de John Murray. Point #5

Les Écritures nous enseignent que le voile est requis pour prier ou prophétiser.

Une question importante se pose alors : prier et prophétiser… mais ?

Certains comprennent cette ordonnance comme s’appliquant à la fois aux lieux publics et privés. Et comme nous sommes tenus de “prier sans cesse” (1 Thess 5:17) les femmes doivent alors se couvrir d’un voile à plein temps.

D’autres comprennent le voile comme une ordonnance qui ne s’applique qu’au sein de l’église locale, lorsque les croyants se réunissent pour adorer ensemble. On adhère à ce point de vue en regardant le contexte dans lequel se trouve le passage sur le voile.

Ouvrons la Bible et examinons la situation du passage qui traite du voile.

Des directives liées

Quand on étudie la structure de 1 Corinthiens 11, on remarque qu’elle est divisée en deux parties nettes. Le verset 2 s’adresse aux Corinthiens “Je vous loue de…” suivi d’un enseignement sur un commandement qu’ils pratiquaient déjà (le voile). Puis le verset 17 contraste avec la déclaration précédente puisqu’il est écrit “je ne loue point…” suivi d’un enseignement sur deux choses qu’ils pratiquaient mais mal (le repas du Seigneur & les dons spirituels).

Ce que nous devons nous demander, c’est quel est le rapport entre ces trois enseignements pour que Paul les réunisse dans un même chapitre.

John Murray explique :

Il y a une bonne raison de penser que l’apôtre désigne un ensemble de comportements à avoir spécifiquement au sein des assemblées publiques de l’église de Dieu lors des cultes qui y ont lieu. Au verset 17, c’est clairement le cas, et le verset 18 en est une confirmation. Mais il y a une similarité distincte entre les termes utilisés entre le verset 17 et le verset 2. Le verset 2 commence ainsi “Je vous loue de…” quand, au verset 17, il est écrit “ce que je ne loue point…”. Le choix d’expressions identiques, l’une positive et l’autre négative, suggère que tous deux désignent le comportement des saints dans l’assemblée. 2) Head Coverings and Decorum in Worship: Une lettre de John Murray. Point #3

La raison pour laquelle ces trois sujets sont abordés ensemble, c’est qu’ils traitent tous de problèmes en rapport avec le culte.

Les versets 2 et 17 connectent les sujets ensemble, et le verset 18, “lorsque vous vous réunissez en assemblée”, montre clairement le contexte spécifique où ont lieu les problèmes que Paul tente de corriger.

Murray continue :

Si l’on voulait différencier le contexte de ces deux passages, en appliquant l’un à la sphère privée quand l’autre concerne le culte public, le contraste entre “je vous loue” et “je ne vous loue point” n’aurait plus de sens, le choix de la formule devenant complètement illogique. 3) Head Coverings and Decorum in Worship: A Letter’ by John Murray. Point #3

La Prophétie dans le Nouveau Testament

Une autre preuve que Paul a bien en tête le déroulement des assemblées dans l’église, et non le comportement privé, est qu’il affirme que le port du voile est nécessaire pour la prophétie. Ce fait n’est pas anodin, car pour Paul, la prophétie est un don qui édifie l’église.

Si je vous parle du repas du Seigneur, vous savez tout de suite de quoi je parle ? Bien-sûr, il s’agit du pain et du vin que nous prenons lorsque nous sommes réunis à l’église. Et ce n’est pas quelque chose que l’on fait en privé. C’est pareil pour la prophétie.

Lisons 1 Corinthiens 14, Paul dévoile son point de vue sur la prophétie :

Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. (1 Cor 14:3)

La prophétie, selon Paul, n’est pas un don privé, c’est un don destiné aux autres pour leur édification et l’exhortation.

Celui qui parle en langue s’édifie lui-même ; celui qui prophétise édifie l’Église. (1 Cor 14:4)

Les personnes édifiées par la prophétie sont les fidèles réunis à l’église. C’est un don destiné à être utilisé en communauté.

Si donc, dans une assemblée de l’Église entière, tous parlent en langues, et qu’il survienne des hommes du peuple ou des non-croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous ? Mais si tous prophétisent, et qu’il survienne quelque non-croyant ou un homme du peuple, il est convaincu par tous, il est jugé par tous, les secrets de son coeur sont dévoilés, de telle sorte que, tombant sur sa face, il adorera Dieu, et publiera que Dieu est réellement au milieu de vous. (1 Cor 14:29-31)

Finalement, Paul indique que les paroles prophétiques doivent être soumises au jugement des hommes (1 Cor 14:33-35) dans l’église locale.

Résumé

Quand Paul se réfère à la prophétie, il suppose qu’elle aie lieu en public. Si il est vrai que nous prions aussi en privé, nous sommes expréssément conviés à le faire en communauté (1 Tim 2:1-3). À cause du contexte dans ce passage, qui fait le lien entre différents enseignements concernant explicitement les réunions d’église (1 Cor 11:17-18, 11:20,33), il vaut mieux comprendre ce passage sur le voile comme la volonté de Paul de corriger des comportements d’église plutôt que de le voir comme un devoir de la vie quotidienne.

*Note: Bien que ce soit notre position officielle, nous respectons ceux qui pensent que le port du voile ne se limite pas à l’église. Les femmes qui se voilent à plein-temps ne seront pas traitées différemment sur ce site de celles qui ne se voilent qu’à l’église. 

References

1.
 Head Coverings and Decorum in Worship: Une lettre de John Murray. Point #5
2.
 Head Coverings and Decorum in Worship: Une lettre de John Murray. Point #3
3.
 Head Coverings and Decorum in Worship: A Letter’ by John Murray. Point #3

Jeremy Gardiner

Jeremy is the founder of the Head Covering Movement and the author of Head Covering: A Forgotten Christian Practice for Modern Times. He is a member of Fellowship Baptist Church and a student at Moody Bible Institute. He lives in Alberta, Canada with his wife and five young children. Jeremy is also the founder and operator of Gospel eBooks, a popular website that provides alerts for free and discounted Christian e-books.

Latest posts by Jeremy Gardiner (see all)

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Send this to a friend