fbpx

Navigate / search

Pourquoi « une marque de… dont elle dépend » (1 Cor 11:10) ne se trouve pas dans le texte Grec ?

Head Covering Questions
Pourquoi quand je lis ma Bible, je vois au verset 10 dans 1 Corinthiens 11 des termes qui n’apparaissent pas dans le texte original grec ?

Avant de nous pencher sur cette question, lisons ensemble ce verset dans 1 Cor 11:10 :

C’est pourquoi la femme, à cause des anges doit avoir sur la tête une marque de l’autorité dont elle dépend. (Bible Second – ancienne version)

Voilà pourquoi, à cause des anges, la femme doit porter sur la tête une marque d‘autorité. (Bible Second – nouvelle version)

Dans beaucoup de bibles, vous allez trouver l’expression “une marque de” (voir même “… dont elle dépend”) avec éventuellement une note précisant que ces termes n’apparaissent pas dans le texte grec original. La raison à cela, c’est que les traducteurs ont jugé utile d’ajouter ces expressions afin que le sens du texte soit plus clair. Ils n’ajoutent pas des mots à l’Écriture, mais ils cherchent à s’assurer que l’idée que l’auteur biblique a voulu exprimer ne se perde pas à la traduction.. Ajouter des mots à la traduction est parfois une étape obligée pour pouvoir passer d’une langue à une autre, ça n’a rien de préoccupant.

Voici commentl’explication nous est donnée dans la Version américaine standard (reconnue comme une traduction très littérale de la Bible) :

Les termes en italique indiquent des mots qui n’apparaissent pas dans la version originale du texte mais qui sont sous-entendus.

Et voici celle que l’on trouve dans la Version King-James :

Les mots ou les phrases en italique indiquent des expressions dans le langage original qui nécessitent une clarification par l’ajout de mots dans notre langue. Cette pratique est attestée dans l’histoire de la traduction King-James.

Faisons comme si ces ajouts de mots n’existaient pas et lisons maintenant le verset tel qu’il apparaît littéralement dans le texte original :

C’est pourquoi la femme, à cause des anges doit avoir sur la tête une autorité. (1 Cor 11:10)

Il est dit à la femme qu’elle doit avoir une “autorité” (ou un “pouvoir” 1) Certaines versions traduisent exousia par “pouvoir”. ) sur sa tête physique. Cela sonne un peu confus non ? La raison pour laquelle vous avez peut-être du mal à saisir le sens de cette phrase, c’est que l’autorité est quelque chose d’immatériel, et les choses immatérielles ne peuvent pas être mises matériellement sur la tête d’une personne. Alors comment les traducteurs déduisent qu’il s’agit d’un symbole dans ce verset ?

Premièrement, nous savons qu’il ne s’agit pas d’une pensée nouvelle puisque le verset est introduit par l’expression “c’est pourquoi”. “C’est pourquoi” connecte la phrase qui suit à ce qui a été dit précédemment. Ce qui indique que nous pouvons chercher dans le contexte ce que Paul entendait par une femme portant une autorité sur sa tête. Quand nous faisons cela, nous voyons qu’il a parlé d’un revêtement artificiel qui doit être porté par la femme (et que l’homme à l’inverse ne doit pas porter) lors de certains actes du culte (1 Cor 11:4-7). Nous pouvons aussi y lire que si cette pratique est transgressée, c’est “honteux”. Cela nous montre qu’il y a bien une signification symbolique derrière cette étrange notion de tête couverte, puisque l’avoir découverte n’a rien de honteux en soi… Sauf si justement le revêtement en question, revêt un sens plus grand que le simple objet lui-même, sens qu’il serait alors honteux de ne pas arborer.

Donc le voile a une signification profonde dans ce contexte, mais quelle est cette signification ? Eh bien, Paul vient justement de dire que l’homme ne doit pas avoir la tête couverte puisqu’il est la gloire de Dieu (1 Cor 11:7), a été créé le premier (1 Cor 11:8) et a pour rôle de diriger (1 Cor 11:9). Paul rappelle l’ordre créationnel et la structure de l’autorité pour l’affilier à son commandement sur le voile. C’est ensuite qu’il dit, qu’à cause de tout cela (“c’est pourquoi”) les femmes doivent avoir une autorité sur la tête. À partir du moment où l’autorité ne peut pas être physiquement mise sur la tête, nous savons qu’une tête couverte représente cette autorité.

Ainsi le voile est bien un symbole, une marque de l’autorité, voilà pourquoi les traducteurs utilisent ces termes pour clarifier le texte et pour nous aider à comprendre ce que Paul entendait par avoir une “autorité” sur la tête.

>> Lire l’article original en anglais : Why is the phrase “a symbol of” (1 Cor 11:10) not in the Greek?

References

1.
 Certaines versions traduisent exousia par “pouvoir”.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Send this to a friend