fbpx

Navigate / search

Témoignage de Raiza Anastacio

Head Covering Testimonies
Name: Raiza AnastacioAge: 25Location: Trondheim, NorwayStarted Covering: Aug 23/14

Covering Testimony: Raiza Anastacio

1) Présente-toi à nos lecteurs.

Je m’appelle Raiza Anastacio et je viens des Philippines. Je suis encore célibataire et je travaille comme fille “au pair” en Europe depuis 4 ans maintenant. Je viens d’une famille très paisible, sans stress, où il n’y a jamais de cris ni de disputes. Les membres de ma famille sont des catholiques très pieux. J’ai vraiment rencontré notre Seigneur Jésus-Christ l’année dernière ici en Norvège.

2) Où vas-tu le dimanche ? Parle-nous de ton église.

Je vais à l’église internationale de Trondheim et c’est vraiment une bénédiction pour moi. Je suis tellement reconnaissante à Dieu qu’il m’a conduite dans cette église. Il y a une unité et de la joie entre tous les membres qui y vont. J’ai rencontré des personnes d’autres pays (Ukraine, Malaisie, Vietnam…) et nous sommes devenus des amis. Ils m’ont vraiment aidée à comprendre leur culture et à connaître d’avantage Dieu. Notre pasteur (Robin Bassam) est très patient et engagé pour la protection et l’édification de son “troupeau” comme il nous appelle, et il nous aide à grandir dans la foi.

3) Qu’est-ce qui t’a conduit à mettre le voile à l’église ?

Mon pasteur aime bien nous refiler plein de copies à propos de tout, ce sont des enseignements qu’il a écrit et plein d’autres choses. L’une de ces copies était un enseignement sur le voile. Je l’ai lu mais ça ne m’a pas vraiment intéressée. Puis mon pasteur a commencé à prêcher sur le voile, ce qui ne m’a toujours pas intéressée. Je pense que j’attendais quelque chose de plus fort, par exemple un commandement qui viendrait directement de la bouche de Jésus. Puis le dimanche suivant, le pasteur Robin prêchait à nouveau sur le sujet, cette fois je me suis dit “mouais bon d’accord”. Mais je n’étais pas encore convaincue. Je ne pensais pas que ce soit très important, et puis je croyais que de toute façon nos cheveux servaient de voile (1 cor 11:15). Je ne pouvais pas m’imaginer porter un foulard ou un voile sur la tête !
Puis le quatrième et dernier dimanche de la série de sermons sur le voile, quand j’ai vu que le pasteur allait encore nous prêcher là-dessus, je pensais “oh non, pas encore !”.
Et alors que j’écoutais, j’ai été complètement convaincue tandis que le pasteur nous rappelait l’histoire de l’homme qui ramassait du bois le jour du sabbat et que DIEU a frappé (Nombres 15:32-36), ou encore Uzza qui a eu une bonne intention en voulant retenir l’arche qui tombait et que DIEU a frappé aussi (1 chroniques 13:10). Et David qui a voulu recenser les gens de son peuple et DIEU le punit en tuant des milliers d’Israélites (2 Samuel 24). En écoutant cela, le Saint Esprit m’a convaincue et Il m’a ouvert les yeux sur le fait que le voile est un commandement de DIEU. Cela n’a aucune importance qu’il fasse parti ou non des 10 commandements, il s’agit de la Parole de DIEU. Pendant que j’écoutais le pasteur prêcher, je ne pouvais plus attendre pour me voiler ! Je suis rentrée chez moi joyeuse et pressée d’être au dimanche suivant pour pouvoir aller à l’église avec un voile.

4) Comment s’est passé la première fois où tu es apparue à l’église en te voilant ?

Le premier dimanche où je suis venue avec un voile au culte, c’était assez gênant comme situation. Mes amis m’observaient mais n’osaient pas faire de commentaire ni poser de question. À ce moment là j’étais la seule fille de mon âge à porter un voile. Les autres étaient des femmes plus âgées et mariées. Depuis ce moment je n’ai jamais cessé de couvrir ma tête chaque fois que je lis la Bible ou que je prie à la maison. Et je suis tellement heureuse et bénie que Dieu m’ait aidée à prendre cette décision. Il m’a aussi donné le courage de couvrir ma tête dans les lieux publics lorsque je prie ou que je lis la Bible, à la gare ou à l’aéroport par exemple. Les gens me regardent peut-être et peuvent se demander ce qui me prend de faire ça, mais ça ne me préoccupe pas autant que je ne le pensais et je remercie Dieu pour cela.

5) Quel genre de couvre-chef utilises-tu ? Où est-ce que tu les trouves ?

J’ai reçu mon premier voile en mars 2014, la nuit où je me suis fait baptisée. Il m’a été donné par le pasteur. Après cela il est resté au fond de mon armoire pendant 5 mois avant que je ne commence enfin à le porter à l’église.

Would you like to share your story of how you came to believe in head covering? Tell us about it here.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Send this to a friend