fbpx

Navigate / search

J’ai prié et je n’ai pas reçu la conviction (de mettre le voile)

I Prayed About it (And I Don't Feel Convicted to Cover)

Il y a quelques années, j’ai lu une lettre d’un adolescent chrétien qui révélait avoir été physiquement trop proche de sa petite amie. Il disait qu’il avait sincèrement lutté pour savoir si oui ou non cela était permis, et il avait finalement décidé de prier à ce propos. Comme Gédéon, il avait demandé à Dieu un signe clair, “Seigneur, si elle vient ce soir, je saurais que tu es d’accord que nous ayons des rapports sexuels. Si elle ne vient pas, je saurais que tu es contre.” Plus tard dans la soirée il reçu un appel de sa petite amie qui demandait à passer le voir, le jeune adolescent finit par passer la nuit avec elle, en croyant qu’il en avait reçu la permission suite à sa prière. C’est un exemple extrème (mais réel) de ce que beaucoup d’entre nous utilisent comme méthode pour déterminer la volonté de Dieu sur telle ou telle question. Dans cet article j’aimerais montrer pourquoi il faut éviter de fonder nos décisions uniquement sur la prière, si l’Écriture nous donne déjà une direction claire et des instructions précises.

L’autorité des Écritures

La Bible dit :

« Sachez avant tout qu’aucune prophétie de l’Écriture n’est une affaire d’interprétation personnelle, car ce n’est jamais par une volonté d’homme qu’une prophétie a été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » (2 Pierre 1:20-21)

Les mots de l’Écriture ne sont pas des opinions d’hommes. Les hommes étaient des instruments pour parler “de la part de Dieu” sur une direction de l’Esprit Saint. Ainsi lorsque nous lisons Paul, Jacques ou Luc dans la Bible, leurs instructions ont autant d’autorité que si elles venaient directement de la bouche de Jésus ou étaient prononcées par Dieu sur le Mont Sinaï. Les lettres noires de nos bibles ont la même autorité que les lettres rouges. 1) Dans certaines Bibles, les paroles de Jésus sont mises en rouge quand le reste du texte est en lettres noires.

On trouve aussi dans la Bible :

« Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice… » (2 Tim 3:16)

Les Écritures sont “inspirées de Dieu” ce qui veut dire que lorsque nous lisons l’Écriture, nous lisons ce que Dieu dit. Ce qui signifie que si la Bible nous dit de faire (ou de ne pas faire) quelque chose, alors cela fait autorité. Dieu ne va pas nous donner une réponse différente par la prière.

Éviter d’être dupé

Le jeune homme mentionné plus haut n’avait pas besoin de prier pour demander quelle décision prendre alors que Dieu avait déjà répondu à cette question dans Sa Parole. Dieu a un seul message, et dans ce cas c’était “fuyez l’immoralité sexuelle” (1 Cor 6:18). Si nous croyons que Dieu nous a donné une réponse différente dans la prière, la tromperie nous guette. Nous sommes mis en garde “Que personne ne se trompe lui-même…” (1 Cor 3:18) et Satan est le roi de la tromperie (Apo 12:9). Ce que nous croyons, c’est que la réponse de Dieu à nos prières est subjective 2) Ressentir la paix, une conviction ou percevoir une direction est une expérience subjective. Elle peut être de Dieu, mais elle peut aussi ne pas l’être. À cause de cela, notre expérience doit être soumise voir corrigée par ce qui fait autorité, c’est-à-dire la Bible.  par conséquent elle doit être ancrée dans la Parole de Dieu, seule source sûre d’autorité. Récemment j’avais une discussion avec deux missionnaires Mormons. Ils m’ont expliqué qu’ils savaient que leur religion était la bonne, parce qu’ils ont prié à ce propos et ont reçu la paix ou une “sensation ardente dans la poitrine”. Ces jeunes hommes avaient une (fausse) assurance que le mormonisme est vrai à cause de ce qu’ils croyaient être une réponse de Dieu à leur prière. Leur confiance était fondée sur un sentiment subjectif ou une expérience, plutôt que sur l’autorité immuable de la Parole de Dieu. Regardez, nous n’avons pas besoin de prier pour savoir si Joseph Smith 3) Le fondateur et prophète du mormonisme. Pour en savoir plus je recommande la lecture The Bible vs. Joseph Smith  était un vrai prophète. Les révélations de Joseph Smith contredisent ce que Dieu dit dans la Bible, je sais donc qu’il ne peut pas être de Dieu.

Si nous avons une question, nous devons consulter la Bible en premier lieu, et si elle nous donne une réponse claire, alors nous ne devons pas en chercher une autre par la prière. Nous savons que “Dieu n’est pas un homme pour mentir” (Nomb 23:19) et Il dit de Lui-même “Moi le Seigneur, je ne change pas.” (Mal 3:6). Ainsi nous pouvons avoir la ferme conviction que si Dieu commande quelque chose dans la Bible, il ne va pas nous révéler l’opposé dans la prière.

Le manque de conviction

Voici ce que j’ai entendu de la part de nombreuses femmes qui ont cessé de mettre le voile à l’église. La raison numéro un qui fait que les femmes abandonnent cette pratique, c’est qu’elles ont prié à ce propos et qu’elles n’ont pas reçu la conviction de continuer. De même beaucoup de femmes utilisent cette méthode pour savoir si elles doivent commencer à se couvrir ou pas. Si elles ressentent une conviction elles le feront. Et sinon elles ne le feront pas. Ce n’est pas ainsi que l’on doit procéder pour des questions qui sont déjà traitées clairement dans la Bible. Dieu donne des instructions sur le voile dans 1 Corinthiens 11, il ne va donc pas nous répondre autre chose que ce qu’il a déjà dit dans Sa Parole. Sa réponse est “qu’elle se couvre donc la tête” (1 Cor 11:6). Maintenant, ne me comprenez pas de travers, si nous avons des difficultés à comprendre la signification d’un passage de la Bible, nous sommes invités à prier pour demander la sagesse (Jacques 1:5). Je ne vous dis pas de ne pas prier quand vous avez des doutes. Ce que je veux dire, c’est que notre décision doit être fondée sur notre compréhension de ce que Dieu dit dans l’Écriture, et non sur des sentiments subjectifs. Donc si vous croyez, après avoir étudié 1 Corinthiens 11, que la longue chevelure d’une femme est le seul voile requis, c’est une bonne raison de ne pas en porter (cependant nous désapprouvons fortement cette interprêtation). Mais prier pour demander à Dieu Son avis et ne pas ressentir de conviction est une dangereuse façon de mépriser ce que la Parole de Dieu nous dit de faire. J’espère, pour ce qui est du voile, que votre décision sera avant-tout basée sur la Parole de Dieu. Lorsque nous négligeons cette étape ou que nous nous fions d’avantage à la perception d’une réponse reçue dans la prière plutôt qu’à ce que nous lisons dans la Parole, nous sommes susceptibles d’être trompés.

Résumé:

  • Nous devons être conscient que nous pouvons être trompé par notre propre chair et/ou par Satan.
  • Si le Saint-Esprit nous dit quelque chose dans la Bible, Il ne va pas nous répondre autre chose dans la prière.
  • Ressentir une conviction, avoir un sentiment de paix ou toute autre chose perçue comme une réponse à la prière est subjectif. Cela doit être soumis à l’autorité de la Parole de Dieu.
  • Si la Parole de Dieu parle directement et clairement d’un sujet, notre décision à ce sujet doit être basée sur notre compréhension de ce que Dieu a dit.
  • Si la Bible ne parle pas directement et/ou clairement d’un sujet, nous devons prier pour demander sagesse et direction.

References

1.
 Dans certaines Bibles, les paroles de Jésus sont mises en rouge quand le reste du texte est en lettres noires.
2.
 Ressentir la paix, une conviction ou percevoir une direction est une expérience subjective. Elle peut être de Dieu, mais elle peut aussi ne pas l’être. À cause de cela, notre expérience doit être soumise voir corrigée par ce qui fait autorité, c’est-à-dire la Bible.
3.
 Le fondateur et prophète du mormonisme. Pour en savoir plus je recommande la lecture The Bible vs. Joseph Smith

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Send this to a friend