fbpx

Navigate / search

Ce que Martin Luther croyait concernant le voile

Head Covering: Church History Profiles

[Présentation de la série : Cet article fait partie d’une série qui examinera ce que certains dirigeants dans l’histoire de l’église croyaient à propos du voile. Leurs arguments, leurs choix de langage et leurs conclusions ne doivent pas être pris pour des reflets de ce que nous croyons. Le but de cette série est de vous montrer fidèlement quelles étaient leurs idées sur la question du voile, et non de vous servir une sélection réductrice, qui ne montrerait que ce avec quoi nous sommes d’accord.]

Martin Luther (1483-1546) était un théologien allemand, qui fut un des acteurs principaux du mouvement de la Réforme Protestante. Il est l’auteur de nombreux écrits, sermons, commentaires bibliques et cantiques (dont “C’est un rempart que notre Dieu”). Luther a aussi traduit la Bible en allemand. Aujourd’hui il y a plus de 73 millions de chrétiens qui s’identifient à sa théologie, et qui se font appeler Luthériens.
Martin Luther

Le 15 janvier 1525, Martin Luther prêchait sur le mariage. Voici un extrait de sa prédication :

« Femmes, soyez sujettes à vos maris comme au Seigneur, car le mari est le chef de la femme » [Eph 5:22-23]. Même chose dans Colossiens, au chapitre 3. À cause de cela, la femme n’a pas été créée à partir de la tête comme si elle devait dominer son mari, mais elle a été créée pour lui être soumise et obéissante.

Pour cette raison, l’épouse doit porter une coiffe en guise de voile sur sa tête, comme Paul l’écrit dans 1 Corinthiens au second chapitre, qui indique qu’elle n’est pas libre mais sous la direction de son mari. 1) Un sermon sur le mariage, 15 Janvier 1525 WA XVII/I – Cité par Susan C. Karant-Nunn & Merry E. Wiesner  – Luther on Women: A Sourcebook (Cambridge University Press, 2003) page 95

Luther fait un lien direct entre le voile et l’ordre de la Création. Il fait remarquer que la femme n’a pas été tirée de la tête de l’homme, mais de son côté. Luther voit cet endroit d’où elle a été tirée important pour le symbolisme. Elle n’a pas été créée à partir de la tête de l’homme, comme si elle allait être une tête pour lui, mais elle porte une coiffe couvrant sa tête pour indiquer qu’elle est sous le chapeau de son mari et qu’elle lui obéit.

Luther poursuit, à propos de cette nécessité pour les femmes de se couvrir la tête :

En dehors de cela, l’épouse devrait encore mettre un voile, simplement en tant que femme pieuse qui se fait le devoir de soutenir son mari en toute circonstances, même dans la maladie et l’infortune. 2) Édition de Weimar sur les travaux de Luther – Table Talk 6 (N° 6567 p67) – Cité par Susan C. Karant-Nunn & Merry E. Wiesner – Luther on Women: A Sourcebook (Cambridge University Press, 2003) page 31

Cette citation montre bien que Luther ne voyait pas le voile comme quelque chose d’optionnel, puisqu’il dit qu’une femme devrait porter le voile de la même façon qu’elle s’est engagée à aider et à servir son mari.

Nous voyons même que Luther affectionnait particulièrement les couvre-chefs (et apparemment la fourrure aussi). Il dit :

La fourrure et le voile sont les parures les plus séduisantes, les plus honorables, les plus authentiques et les plus nécessaires pour une femme… 3) WA TR IV, n°4090, page 129 – Cité par Susan C. Karant-Nunn & Merry E. Wiesner – Luther on Women: A Sourcebook (Cambridge University Press, 2003) page 30

Si nous ne possédions pas ces traces littéraires de la pensée de Luther, nous pourrions tout-de-même confirmer ses croyances sur le voile grâce à l’art ancien.

Au Musée National de Copenhague au Danemark, il y a un tableau datant de 1561 qui montre Luther en train de prêcher. Dans cette peinture nous pouvons constater, d’une part, que toutes les femmes ont leurs têtes couvertes, et d’autre part, que celles des hommes sont découvertes. Cela confirme que la doctrine du voile était une pratique standard pour Martin Luther.

Martin Luther Preaching Painting (1561)

Les tableaux de son épouse, Katharina Von Bora, la représentent toujours avec une coiffe. Cela atteste cette pratique, qui visiblement ne se cantonnait pas qu’à l’église.

Katharina Von Bora Head Covering

Récapitulatif du point de vue de Martin Luther :

Voyait-il la nécessité toujours actuelle de se couvrir ? Oui
Dans quel contexte, selon lui, devait s’appliquer ce commandement ? Réponse incertaine, mais il semblerait que sa femme ne limitait pas le port du voile aux seuls temps d’église.
Comment voyait-il le voile ? Comme un symbole correspondant à la soumission de la femme envers son mari.

>> Lire l’article original en anglais : What did Martin Luther believe about head covering ?

References

1.
 Un sermon sur le mariage, 15 Janvier 1525 WA XVII/I – Cité par Susan C. Karant-Nunn & Merry E. Wiesner  – Luther on Women: A Sourcebook (Cambridge University Press, 2003) page 95
2.
 Édition de Weimar sur les travaux de Luther – Table Talk 6 (N° 6567 p67) – Cité par Susan C. Karant-Nunn & Merry E. Wiesner – Luther on Women: A Sourcebook (Cambridge University Press, 2003) page 31
3.
 WA TR IV, n°4090, page 129 – Cité par Susan C. Karant-Nunn & Merry E. Wiesner – Luther on Women: A Sourcebook (Cambridge University Press, 2003) page 30

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Send this to a friend