fbpx

Navigate / search

Introduction à une doctrine négligée

You can also read this article in English here.
An Introduction to a Neglected Doctrine

On ne peut pas dire que le voile soit très populaire dans l’église. Alors pourquoi démarrer un mouvement basé sur cette doctrine si peu appréciée ? Est-ce que j’aime la controverse ? Pas du tout. Est-ce que je cherche la division ? Bien au contraire. Alors qu’est-ce qui me pousse à me lancer dans une chose pareille ? La réponse est courte : parce que c’est écrit dans la Bible. Si “toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice” (2 Tim 3:16) alors toute l’Écriture doit bénéficier du même traitement. En plus, le sujet qui nous intéresse n’apparaît pas simplement mentionné dans la Bible, non, il est argumenté et défendu. Il ne s’agit pas d’un ou deux versets obscurs, mais de 15 versets consécutifs. Nous pouvons débattre de ce que Paul voulait y dire, nous pouvons aussi débattre de la façon d’appliquer cela au 21e siècle, mais ce que nous ne devons absolument pas faire, c’est ignorer le passage.

Daniel Wallace, qui est l’un des exégètes contemporains le plus connu et le plus compétent, fondateur du “Centre pour l’étude des manuscrits du nouveau testament” – dire de lui qu’il connait bien le texte grec serait un sacré euphémisme ! – a dit, à propos de la position pour le voile – en tant que couvre-chef à proprement parler (point de vue que je défend)- quelque chose auquel beaucoup d’entre vous acquiesceront je pense :

“L’argument selon lequel un “vrai” voile devrait couvrir la tête et ce y compris à notre époque, est le point de vue le plus facile à défendre exégétiquement et le plus dur à mettre en pratique concrètement. Comme il est très imprudent de renier sa conscience quand on touche à la vérité de l’Écriture, j’ai tenu à conserver cette position jusqu’ici. Pour être franc, je n’ai pas aimé avoir cette position (elle est très impopulaire aujourd’hui). Mais je ne pouvais pas, en bonne conscience, la renier.” 1) Daniel Wallace – What is the Head Covering in 1 Cor 11:2-16 and Does it Apply to Us Today? (2004)

Voilà une déclaration incroyablement honnête. Parce que le voile est un symbole visuel, il devient impossible pour celui qui le porte de cacher ou de remettre à plus tard l’affirmation de ses croyances. C’est la première doctrine à laquelle les gens sauront que vous adhérez, avant même qu’ils ne vous aient serré la main à l’église. Ils pourront éventuellement se sentir jugés par vous simplement parce que vous en portez un (et qu’eux n’en portent pas) et vous penserez peut-être que ce que eux pensent de vous c’est que vous êtes resté coincés dans les années 50. Pour couronner le tout, vos pasteurs ou ceux qui sont le plus proches de vous pourront éventuellement s’inquiéter et croire que vous êtes en train de sombrer dans le légalisme. Voilà le genre de difficultés auquel sont confrontés ceux qui considèrent la question du voile (en tant qu’objet visible venant couvrir la tête en plus des cheveux). Ainsi lorsque Dr Wallace fait remarquer que cette vision des choses est “très impopulaire aujourd’hui”, il a une perception tout-à-fait réaliste de la manière dont cette idée est reçue.

Quand vous portez un voile dans votre église cela force tout le monde à affronter le texte qui en parle et certains n’y sont tout simplement pas préparés.

Daniel Wallace a aussi dit :

“Le véritable danger que je vois, c’est que beaucoup de chrétiens passent outre ce texte parce que toute forme d’obéissance à ce qui y est dit serait trop dérangeante.” 2) Idem

Ceci dit, la peur n’est pas l’unique raison qui explique que les gens n’embrassent pas cette doctrine. Certains ne le font pas parce qu’ils ont d’autres interprétations du texte, mais seraient prêts à changer d’avis si on les convainquait par l’Écriture. J’espère que vous vous trouvez dans ce cas et que vous désirez comme moi comprendre correctement ce que dit l’Écriture et vous y soumettre. Mais je m’inquiète pour ces nombreux chrétiens qui lisent 1 Corinthiens 11 et pensent “cela ne peut pas vouloir dire ce que j’ai l’impression que ça dit. Je ne connais personne qui porte le voile !“, puis qui passent au chapitre 12 en se disant intérieurement qu’ils élucideront la question plus tard (ce qui arrive rarement soyons honnête). Si ce que je viens de décrire correspond à votre cas, alors ça y est, le moment est venu !

Nous allons sonder profondément le texte biblique et l’appréhender ensemble en tant que communauté. Ne vous inquiétez pas, ce blog n’est pas écrit pour des chercheurs, il s’adresse au chrétien moyen, au profane et au laïc. Ce blog est fait pour vous. Dans les quatre prochains articles je donnerai des arguments en faveur du port du voile dans l’église, où “voile” est compris littéralement, comme objet venant couvrir la tête en plus des cheveux. De même, je soutiendrai que les hommes sont appelés, dans ce contexte, à garder leur tête nue. Je ferai cela en reprenant les quatre raisons que Paul lui-même donne dans 1 Corinthiens 11. Lorsque j’expliquerai ces raisons, je ne m’attarderai pas sur les points de vue divergents, ces articles ayant pour but de se concentrer sur les arguments en faveur du voile. Après cela, je démontrerai pourquoi le voile ne s’applique qu’au contexte de l’église locale, quand les chrétiens se réunissent pour le culte. Enfin, je m’attellerai à répondre aux questions et aux objections courantes relatives au voile.

Préparer son coeur

Avant que cet article ne se termine, je tiens à faire une mise en garde : assurez-vous que votre coeur soit préparé. Je suppose que la plupart des personnes qui liront ce blog seront soit en désaccord, soit désemparés face à ce sujet, ce qui pourrait avoir pour conséquence d’appréhender notre étude dans une attitude méfiante et sceptique. En fait j’approuve cette attitude, qui est aussi la mienne. Et généralement c’est plutôt une bonne chose ! Nous sommes en effet sans cesse exposés à de faux docteurs et à des fausses doctrines, et pour cela il est juste et nécessaire de rester sur nos gardes et d’évaluer tout ce qu’on entend à la lumière de la Parole de Dieu. Par contre faites très attention à ne pas rejeter d’arguments simplement parce qu’au fond, vous ne voudriez surtout pas qu’ils soient vrais. Qu’en pensera mon mari/ma femme ? Que vont penser ceux de mon église ? Comment vais-je trouver un mari/une femme si il/elle apprend que j’ai cette croyance ? La peur des hommes peut être écrasante mais nous devons craindre Dieu et ses commandements par-dessus tout. Nous devons nous ancrer solidement dans le texte biblique et obéir indépendamment de l’inconfort qui pourrait résulter de cette obéissance. Si votre coeur n’est pas prêt à cela, avant d’aller plus loin, arrêtez-vous et cherchez le Seigneur dans la prière. Puis quand vous serez prêt, accordez-vous une bonne lecture de 1 corinthiens 11:2-16. Lisez ce texte lentement et plusieurs fois, si possible dans différentes versions, afin de devenir intimement familier avec le texte. Ce chapitre est l’unique passage dans la Bible qui commande et explique cette pratique du voile, il faut donc bien le connaître pour pouvoir être de bons Béréens (Actes 17:11).

References

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Send this to a friend